Vous êtes ici

Nanobiomatériaux : Nanoparticules biologiques théranostiques

La formulation et le développement de particules multifonctionnelles qui peuvent être utilisées pour imager des structures anatomiques et/ou pathologiques ainsi que pour délivrer localement une molécule active (médicament) est le champ du « théranostic » (contraction de thérapie et diagnostic). L’emploi de tels vecteurs revêt un caractère novateur et très prometteur dans la prise en charge des cancers. Notre objectif est de développer des nanoparticules biodégradables dans l’optique d’une innocuité à long terme en évitant la rémanence des particules dans l’organisme. Nos approches sont multiples tant dans la composition des nanoparticules (phosphate de calcium, particules protéiques, polyplexes...) que dans leur fonctionnalisation. Ainsi l’incorporation de sondes fluorescentes, d’agents de contraste IRM et de radio-isotopes est étudiée. Pour l’aspect thérapeutique, l’incorporation de drogues anticancéreuses est étudiée parallèlement à l’incorporation de siRNA qui est une approche reconnue à l’heure actuelle comme une voie possible de traitement personnalisée.

Ces approches sont utilisées dans le cadre de collaborations avec l'Unité Inserm 1110 et l’IHU Mixsurg.